In Hell Index du Forum
 
 
 
In Hell Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Retour du cimetière...
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    In Hell Index du Forum -> Lythis, ville surnomée la "nécropole" -> Château des seigneurs du Nord
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Irae Phain
Premier-maître de post
Premier-maître de post

Hors ligne

Inscrit le: 21 Oct 2006
Messages: 403

MessagePosté le: 20/12/2006 14:47:12    Sujet du message: Retour du cimetière... Répondre en citant

Irae était furieux mais également choqué… Profondément choqué…
Quand il y repensait, il avait eu raison d’avoir peur : Nathael l’avait abandonné, comme tous les autres… Et cela, Irae ne pourrait jamais lui pardonner… Ne s’était-il pas douté qu’en le laissant seul, lui un simple esclave, il le condamnait forcément à retourner derrière les barreaux ? Un esclave ne pouvait pas vivre sans maître… Et à cause de lui, il avait dû revivre cela…
Bouleversé, Irae se recroquevilla dans un coin et pleura toutes les larmes de son corps. Il n’en pouvait plus. Il avait cru au bonheur mais il venait de prendre une grande gifle en se rendant compte qu’il n’y aurait jamais droit.
Il sentit soudain sa cage être secouée et, effrayé, il releva son visage pour voir ce qui se passait. Quelle ne fut pas sa surprise de voir le visage inquiet de Nathael, inondé de larmes, penché vers lui à travers les barreaux, rempli d’inquiétude. L’esclave eut un hoquet de surprise et eut du mal à y croire… Ce ne pouvait pas être lui. Il l’avait abandonné !

"Irae, je vais te sortir d'ici... je te le promett mon amour... je te le promet..."
« Laisse-moi… »
répondit faiblement Irae.

Il ne croyait plus en Nathael… Plus maintenant… Il n’y arrivait plus et il ne voulait plus souffrir.
Le démon s’éloigna soudain pour crier après le marchand mais Irae n’écouta même pas. Son cœur était déchiré, il voulait que tout s’arrête, qu’il n’ait plus à souffrir de la sorte…
Une nouvelle fois sa cage fut secouée et cette fois-ci Nathael, clés en main, y entra et vint le prendre dans ses bras pour l’en faire sortir. Amorphe, Irae se laissa faire, mais il détourna le regard, refusant de regarder Nathael.
Il n’avait pas compris ? Il ne l’avait pas entendu ? Pourquoi insistait-il de cette manière, alors qu’Irae n’avait plus aucune confiance en lui ?
Il se laissa pourtant emporter à l’extérieur sans rien dire, le regard vide. Nathael corrigea le marchand une nouvelle fois et Irae le regarda à peine. Tout cela ne le concernait plus…

"Je suis désolé Irae... je n'aurais jamais du te laisser seul... je suis un idiot... J'ai cru qu'après ce que j'avais fait tu ne voudrais plus de moi..."

Irae lui lança un regard désabusé mais ne répondit pas. Il lui en voulait terriblement, il ne pourrait jamais lui pardonner. La fragile confiance qu’il avait réussit à donner à Nathael avait été brisée en mille morceaux. Mais surtout, à cause de lui, il avait dû revivre ces cauchemars qu’il fuyait sans cesse, ces viols qu’il essayait d’oublier… Irae avait la désagréable sensation d’être sale et pourri de l’intérieur…

"Je vais t'emmener au chateau, il y a un médecin la-bas, il te soignera... et je t'expliquerait certaine chose... je crois que ça vaut mieux comme ça..."

Cette fois-ci, Irae baissa les yeux et détourna le regard, toujours sans répondre. Son silence parlait pour lui. Il n’avait plus la force de parler de toute façon, ni même le courage. Il savait que s’il ouvrait la bouche, il allait se mettre à pleurer, et il n’avait plus assez de larmes pour l’instant. C’était fini, quelque chose s’était brisé en lui…
Il laissa Nathael le porter à travers les rues, indifférent à tout. Parfois une larme coulait sur sa joue, tristesse fugitive, et un petit soupir l’accompagnait, mais c’était tout ce dont Irae était capable pour l’instant.
Nathael l’amena jusqu’à un grand château qui s’imposait un peu en dehors de la ville, mais Irae ne leva même pas les yeux. De toute façon, Nathael pouvait l’emmener dans n’importe quelle forteresse, Irae savait désormais qu’il n’y serait plus en sécurité… Il restait avant tout un esclave…
Son maître le transporta jusqu’à une grande chambre et le déposa délicatement sur le lit qui occupait son centre, et Irae détourna aussitôt la tête pour ne pas avoir à croiser son regard. Il ne voulait plus, c’était au-dessus de ses forces.
Et, épuisé, il murmura :

« Je te déteste Nathael…. »

Il roula sur le lit et éclata en sanglots.
_________________
Un coeur rempli de colère, une âme perdue dans les méandres de la souffrance... Voilà ce que je suis.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 20/12/2006 14:47:12    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Nathael Shaytan
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Oct 2006
Messages: 422

MessagePosté le: 20/12/2006 15:18:37    Sujet du message: Retour du cimetière... Répondre en citant

Nathael porta silencieusement Irae jusqu'a sa demeur... Le jeune homme avait l'air tellement marqué par ce qui venait de lui arriver... Qu'avait bien pu faire cette ordure d'Obrion pout qu'Irae soit dans cet état ? Natahel ne demanda rien pour le moment... Arrivé au chateau, il se dirigea directement jusqu'a sa chambre et déposa le jeune homme sur son lit... Un somptueux lit double a baldaquin... Nathael allait repartir chercher le docteur quand il entendu Irae murmuré :

« Je te déteste Nathael…. »

puis éclater en sanglot... Nathael tomba a genoux sur le sol, juste devant le lit... Irae le détestait... L'être qu'il aimait le plus au monde le détestait... Il ne lui restait plus rien a part son chateau... mais un chateau ne vous aime pas, ne vous serre pas dans ses bras, ne fait pas l'amour avec vous, un chateau ne parle pas, ne crie pas, ne pleur pas, un chateau ne vit pas...

"Je suis désolé Irae... je suis impardonnable... je ne sais pas xce qu'ils t'ont fait la-bas, mais je leur ferait payer... Je t'aime Irae... Tu as le droit de me détester mais n'oublie jamais que je t'aime et que je n'aimerait jamais que toi..."

Nathael était en pleure, il venait de perdre son seul et unique amour, mais en plus la seul personne qui représentait a ses yeux quelque chose d'autre que de l'indifèrence... Le démon s'asit sur le lit a coté d'Irae, la tête basse...

"Je... je vais quand même t'expliquer ce qu'il sais passé dans le cimetière... enfin ce que je sais en tout cas... je te le doit bien... J'appellerait le médecin après..."

Nathael essuya ses larmes, même si ça ne servit a rien vu que d'autre vinrent les remplacer... et commença...

"Quand... quand je me bat pour quelque chose qui me fait extrèmement peur... la perte de quelqu'un que j'ai mpar exemple... Je... je pert totalement le controle de moi... c'est comme si mon esprit s'endormait alors que mon corps continuait a se battre... Dans ces cas la je tue mon adversaire..., ce n'est arrivé que deux fois... Aujourd'hui et... et la fois ou j'ai venger mon père... Je ne sais absolument pas ce que je fait pendant ces instant là... toi tu le sais mieux que moi..."

Nathael se tut... il avait fini... il lui avait dit tout ce qu'il savait... Les larmes coulèrent de plus belle sur son visage et il se leva, laissant seul dans la chambre le jeune homme avec pour seul explication un 'je vais chercher le médecin'.

Nathael ne mit pas trois minutes pour se retrouver devant la porte de la chambre du médecin, il toqua et le viel homme vint tou de sute ouvrir
.

"Messir Nathael, ça faisait si longtemps... que puis-je faire pour vous..."

"Mon ami... il a été brutalisé par plusieur personne... malheureusement je ne sais absolument pas ce qu'ils lui ont fait... pourrais-tu l'examiner, le soigner et me dire ce qu'il a s'il te plait... "

"Bien sur messir"

Nathael entraina le médecin jusqu'a sa chambre et lui présenta Irae...
Revenir en haut
Irae Phain
Premier-maître de post
Premier-maître de post

Hors ligne

Inscrit le: 21 Oct 2006
Messages: 403

MessagePosté le: 20/12/2006 15:44:53    Sujet du message: Retour du cimetière... Répondre en citant

Irae était déchiré : il avait souffert parce que Nathael n’avait pas tenu ses promesses. Il lui avait dit qu’il l’aimerait toujours et serait là pour lui, or il l’avait abandonné et l’esclave avait de nouveau revécu son pire cauchemar. Il ne pouvait plus faire confiance à Nathael et pour cela, mais également pour ce qui lui était arrivé, il lui en voulait énormément.
Il cracha ces quelques mots, ignorant totalement ce que cela pourrait faire sur Nathael, mais il l’entendit derrière ses pleurs tomber sur le sol et lui murmurer qu’il l’aimait et qu’il était désolé.
Oui mais voilà, cela ne suffisait pas… Irae ne le croyait plus, c’était fini. Il n’y arrivait plus et n’en avait plus envie. Il l’avait fait une fois et en avait souffert. Il ne recommencerait plus et ne se ferait plus avoir.
Même les pleurs de Nathael, qui d’habitude lui déchiraient le cœur, le laissèrent indifférent. Ses propres larmes s’arrêtèrent et il resta allongé sur le lit, le regard dans le vide, alors que Nathael s’asseyait à côté de lui et lui racontait doucement ce qui s’était passé.

"Quand... quand je me bat pour quelque chose qui me fait extrèmement peur... la perte de quelqu'un que j'ai par exemple... Je... je pers totalement le controle de moi... c'est comme si mon esprit s'endormait alors que mon corps continuait a se battre... Dans ces cas la je tue mon adversaire..., ce n'est arrivé que deux fois... Aujourd'hui et... et la fois ou j'ai venger mon père... Je ne sais absolument pas ce que je fait pendant ces instant là... toi tu le sais mieux que moi..."

Oui, Irae le savait : il se transformait en une bête avide de sang qui prenait plaisir à tuer. Mais l’esclave n’avait aucune envie de le lui dire : cette image était déjà assez effrayante à voir comme ça pour que Nathael la supporte, même seulement en l’imaginant. Irae n’avait plus confiance en lui mais il ne tenait pas à lui faire plus mal que nécessaire… Nathael n’avait pas besoin de cela.
Il l’entendit s’éloigner et soupira, le regard toujours dans le vide… Il n’attendit pas longtemps : la porte s’ouvrit bientôt et un homme entra, accompagné de Nathael.
Apparemment il s’agissait d’un médecin et Irae se redressa en position assise pendant que l’homme s’asseyait à côté de lui en souriant paisiblement.

« Voyons jeune homme, il paraît que vous êtes souffrant… Laissez-moi vous examiner pour.. »
« Pour rassurer seigneur Shaytan je suppose… »
cracha soudain Irae, la voix pleine de colère. « Je ne vous laisserais pas me toucher mais je peux vous dire ce qu’ils m’ont fait si c’est tout ce qui vous intéresse ! »

Il releva son visage et regarda Nathael droit dans les yeux, lui lançant un regard plein de douleur et de colère. Il voulait lui faire mal en lui racontant ce qui s’était passé, il voulait qu’il comprenne la douleur qu’il avait ressenti, pour qu’il sache à quel point il avait souffert… A cause de lui…

« Ils m’ont violé… Ils m’ont pris, un par un puis les deux en même temps… A quatre pattes, comme une chienne ! Ils m’ont souillé et en ont tiré beaucoup de plaisir croyez-moi ! Et moi qui croyais bêtement qu’on pouvait m’aimer, mais finalement je ne suis que ça… Un trou dans lequel on se vide ! »


Le médecin baissa les yeux et comprenant qu’Irae ne le laisserait jamais approcher et qu’apparemment il en voulait à son seigneur, il s’excusa rapidement et sortit, leur faisant comprendre qu’il resterait devant la porte en cas de problème. Irae le regarda faire avec un regard noir avant de soupirer et de détourner son regard de Nathael.

« J’en ai marre Nathael… Laisse-moi… »
_________________
Un coeur rempli de colère, une âme perdue dans les méandres de la souffrance... Voilà ce que je suis.
Revenir en haut
Nathael Shaytan
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Oct 2006
Messages: 422

MessagePosté le: 20/12/2006 17:54:27    Sujet du message: Retour du cimetière... Répondre en citant

Nathael resta sur le coté alors que le médecin s'avançait vers le jeune homme qui c'était redressé et assis sur le lit...

« Voyons jeune homme, il paraît que vous êtes souffrant… Laissez-moi vous examiner pour.. » dit doucement le vieux médecin...

Nathael baissa la tête, triste qu'Irae aie encore une fois a se faire examiner...


« Pour rassurer seigneur Shaytan je suppose… Je ne vous laisserais pas me toucher mais je peux vous dire ce qu’ils m’ont fait si c’est tout ce qui vous intéresse ! >>

Nathal releva la tête et regarda Irae. Ce ton... il ne l'avait plus utilisé depuis bien longtemps... Nathael compris qu'il avait perdu toute la confiance qu'Irae avait fini par lui accorder... toute sa confiance et surement aussi tout son amour...

« Ils m’ont violé… Ils m’ont pris, un par un puis les deux en même temps… A quatre pattes, comme une chienne ! Ils m’ont souillé et en ont tiré beaucoup de plaisir croyez-moi ! Et moi qui croyais bêtement qu’on pouvait m’aimer, mais finalement je ne suis que ça… Un trou dans lequel on se vide ! »

Nathael équarquila les yeux et des milliers de larmes se mirent a couler... Son coeur se brisait... Son amour avait été... encore une fois abusé... Nathael se laissa glisser sur le mur sur lequel il était appuyé jusqu'a touché le sol...

"Je suis désolé... Je ne voulait pas que ça arrive... je t'aime... je n'aurais pas du te laisser... je suis impardonnable... " sanglotta Nathael...

Le médecin se leva et le regarda tristement...


*Et dire qu'il avait enfin trouver un peu de réconfort dans l'amour de ce jeune homme et qu'il vint a peine d le perde...* pensa le vieil homme...

Il s'approcha doucement de Nathael et posa sa main sur sa tête...


"Courage..." lui murmura-t-il...

Et il partit en fermant la porte derrière lui... Nathael se releva, toujours en pleur, et s'approcha du lit mais...


« J’en ai marre Nathael… Laisse-moi… »

Nathael s'arreta et baissa la tête...

"Je comprend... je vais te laisser seul alors... si tu me cherche je serait quelque part dans le chateau..."

Nathael se retourna et se dirigea vers la porte. La tête remplie de tritesse et de douleur, il ne pouvait s'empécher de s'en vouloir, tout ce qui était arrivé a Irae était de sa faute. Il ne le méritait pas, Irae était trop bien pour lui... Irae était un ange et lui... une sous-merde... Arrivé devant la porte, la poignée en main, il s'arreta.

"Irae... je voulait que tu sache que pour moi tu n'était pas un trou pour me vider... Je t'aime et j'essayait de te prouver par cet acte la portée de mon amour pour toi... Et si tu le voulait j'aurais même été près a inverser les rôles... ça ne me faisait pas peur... et ça ne me fait toujours pas peur... Bon, je te laisse alors..."

Nathael sortit et referma la porte derrière lui avant de s'enfuir en pleur dans les couloires... Il monta un grand escalier qui le mena jusqu'au sommet d'une haute tour... La haut, il s'éffondra...

* il me déteste ! il me déteste, il en a marre de moi... Je ne sert a rien, je suis un abrutit !!! Je mérite même pas de vivre... Et pourtant je l'aimait tellement... et il m'aimait aussi j'en suis sur... je n'était pas digne de cet amour... * pensait Nathael

Le démon s'en voulait tellement... Irae avait tellement soufert et lui... lui rien... il devait aussi souffrir ! Il 'avait pas le droit de laisser Irae souffrir seul ! Nathael attrapa la première chose qu'il trouva dans sa poche : un styllo bille. Il le regarda puis se l'enfonça plusieurs reprise dans la main. Le sang coulait, la douleur était insuportable et c'était tant mieux, plus il souffrirait, mieux ce serait ! Les larmes coulaient le long de ses joues, le sang coulait le long de sa main. Ses pleures s'élenvaient en même temps que ses complaintes. Il insultait les dieux de les avoir laisser seul, pourquoi n'avaient-ils pas eux aussi droit au bonheur ? Surtout Irae, n'avait-il pas assez souffert ainsi ?


" Hé ! Vous, là haut ! Ecoutez-moi ! Prener ma vie si ça peut rendre Irae heureux ! Je ne veux plus qu'il souffre... pitié..." suppliait Nathael, désepéré...
Revenir en haut
Irae Phain
Premier-maître de post
Premier-maître de post

Hors ligne

Inscrit le: 21 Oct 2006
Messages: 403

MessagePosté le: 20/12/2006 18:44:07    Sujet du message: Retour du cimetière... Répondre en citant

"Je comprend... je vais te laisser seul alors... si tu me cherche je serait quelque part dans le chateau..."

Irae soupira : oui, qu’il parte, qu’il le laisse seul pour qu’il essaye d’oublier et calmer la douleur de son cœur… Irae n’en pouvait plus, il était à deux doigts d’éclater en sanglots…

"Irae... je voulait que tu sache que pour moi tu n'était pas un trou pour me vider... Je t'aime et j'essayait de te prouver par cet acte la portée de mon amour pour toi... Et si tu le voulait j'aurais même été près a inverser les rôles... ça ne me faisait pas peur... et ça ne me fait toujours pas peur... Bon, je te laisse alors..."


Irae déglutit et le regarda partir, avant de s’effondrer sur les draps et de pleurer toutes les larmes de son corps. Pourquoi est-ce que cela devait lui arriver à lui ? Pourquoi avait-il goûté au bonheur pour replonger ensuite dans la tourmente ? Ne pouvait-il donc pas être heureux, tout simplement ? Etait-ce parce qu’il n’était qu’un esclave ?
Perdu dans ses questions et sa souffrance, il n’entendit pas la porte s’ouvrir, tout comme il ne sentit pas que quelqu’un s’asseyait à côté de lui. Mais il sentit soudain une main gentille lui caresser doucement les cheveux et il sursauta brusquement, se redressant sur le lit et lançant un regard de défi à celui qui osait faire cela !
Ce n’était que le médecin et il lui renvoya un sourire tellement doux qu’Irae abandonna et il baissa les épaules en soupirant.

« Vous avez souffert jeune homme… » constata calmement le vieil homme.

Irae hocha la tête, incapable de parler.

« Mais vous savez, je connais très bien seigneur Nathael et je sais qu’il vous aime. Je l’ai lu dans ses yeux. C’est quelqu’un de très gentil et je me demande pourquoi vous le rejetez ainsi… »
« Vous ne savez rien de toute l’histoire vieil homme alors ne parlez pas dans le vent ! »
répliqua froidement Irae en essuyant ses larmes.
« Peut-être oui… » admit gentiment le vieillard. « Cependant, vous repoussez la seule personne qui vous aime… Est-ce comme cela que vous comptez trouver le bonheur ? »
« Laissez-moi, je vous en supplie… »
gémit Irae.
« Réfléchissez jeune homme… Sire Nathael est quelqu’un de bien… »
« Je sais… Mais je ne peux plus lui faire confiance ! »
« Est-ce une raison pour le repousser ? »


Irae écarquilla les yeux : non évidemment… Mais il lui en voulait tellement ! Et l’esclave ne savait pas s’il pourrait un jour lui pardonner.
Il sentit la main du médecin se poser sur son bras et le vieil homme lui dit doucement :

« Allez le retrouver. J’ai peur qu’il fasse une bêtise et j’ai le pressentiment que vous seul pourrez l’arrêter… S’il vous plaît… »

Irae le regarda en soupirant, puis se leva et se dirigea vers la porte.

« Je le fais uniquement pour vous. »
« Oui, je sais. »
répondit en souriant le vieillard, conscient que ce n’était qu’une excuse. En vérité le jeune homme s’inquiétait pour Nathael mais ne voulait pas l’admettre.
Irae sortit donc et demanda à un serviteur qu’il croisa s’il n’avait pas vu son maître : le jeune homme lui désigna un escalier et Irae s’y engagea, celui-ci le conduisant à une tour.
Au milieu des escaliers il entendit de sourdes plaintes et tendit l’oreille. Il réussit à entendre distinctement :

" Hé ! Vous, là haut ! Ecoutez-moi ! Prener ma vie si ça peut rendre Irae heureux ! Je ne veux plus qu'il souffre... pitié..."


Ces paroles touchèrent Irae et il se précipita en haut pour apercevoir Nathael à genoux par terre, la main ensanglantée… Il semblait désespéré et Irae cru qu’il allait se jeter dans ses bras, ressentant à nouveau ce pincement au cœur quand il voyait Nathael pleurer, mais sa douleur revint au galop et il s’approcha calmement, surplombant son maître.
Il lui lança un regard indifférent et arracha un morceau de son débardeur de toute façon déjà en lambeau, avant de s’accroupir devant Nathael et de bander sommairement sa main sans le regarder/

« Votre médecin s’inquiète pour vous, vous devriez rentrer Nathael… » dit froidement Irae, vouvoyant de nouveau son maître.

Il n'osa pas le regarder en face et il détourna le regard, soudain à deux doigts de pleurer devant l'état dans leqeul s'était mis Nathael pour lui...
_________________
Un coeur rempli de colère, une âme perdue dans les méandres de la souffrance... Voilà ce que je suis.
Revenir en haut
Nathael Shaytan
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Oct 2006
Messages: 422

MessagePosté le: 21/12/2006 12:19:54    Sujet du message: Retour du cimetière... Répondre en citant

Nathael était là, à genoux, le frond appuyé sur le sol, occupé a pleurer toute les larmes de son corps. Il ne lui restait pleus rien, il avait perdu tout ce qu'il aimait, c'est parents d'ébord et puis maintenant Irae... en fait si il lui restait quelque chose : son chateau mais un chanteau ne vous aime pas, ne vous serre pas dans ses bras ne fait pas l'amour avec vous, un chateau ne parle pas, ne crie pas, ne pleure pas, un chanteau ne vit pas... Nathael pleurait... pour lui mais surtout pour Irae... Ce garçon n'avait déja pas eu de chance dans sa vie et quand il touchait enfin le bonheur il fallait u'il luisoit enlevé de la pire manière qui soit.... c'était si injuste ! Le démon sursauta quand il sentit qu'on lui bandait la main, il releva pitoyablement les yeux et vit Irae face a lui...

« Votre médecin s’inquiète pour vous, vous devriez rentrer Nathael… »

Nathael se releva doucement, la tête basse...

"Alors je vais rentrer... j'en profiterait pour aller le voir..."

Il descendit un à un les escalier qui l'avait mener jusqu'au sommet de la tour, suivit de près par Irae.. il ne pouvait s'empécher de s'en vouloir, pendant qu'Irae se faisait violer lui... lui parcourait la ville. Pourquoi Irae avait-il eu a souffrir seul ?! c'était si injuste. Arrivé devant la porte de sa chambre, il se retourna et fit face a Irae, toujours la tête basse.

"Je vais aller le médecin. Tu peux aller te reposer si tu veux."

Et sur ses mots, Nathae s'en alla, laissant Irae seul devant la porte de sa chambre... Il marcha encore quelque mêtre et s'arreta devant une autre porte, la porte de la chambre du médecin. Il toqua trois fois et le vieil homme vint directement lui ouvrir, il le fit entrer et l'assit sur son lit, juste a coté de lui. Nathael ne dit pas un mot et se content de lui montrer sa main mutilée. Le médecin équarquilla les yeux a la vue du trou béan dans la main de son seigneur... Il releva les yeux vers le visage du garçon et demanda.

"Comment t'es tu fait ça ?"

Il avait laisser le vouvoyement, il savait que Nathael détestait qu'on le vouvoye.

"Avec un styllo bille" repondit-il simplement.

Le médecin se leva et alla chercher sa trousse pour soigner la main du jeune homme. Une demi heure plus tard, il avait désinfecté, recousu et panssé la main blessée. Nathael était sur le point de partir la tête basse et pleine de remird quand le vieillard l'attrapa par le bras et le força a se rassoir a coté de lui.


"C'est bon... laisse toi aller..." dit-il pour toute explication

Il n'en fallu pas plus pour que Nathael éclate en sanglot ans les bras de son ami, en fait c'était plus l'ami de ses parents que le sien, pour lui c'était plus un grand-père ou un oncle qu'un ami... Une grosse demi heure plus tard, Nathael s'était calmén Le vieux médecin en profita pour glisserla conversation.


"Que c'est il passé ?"

"Je ne sais pas... je ne sais plus... Et dire qu'on était juste partit rendre visite a papa et maman..."

"Hein ? mais comment c'est-il fait... violer alors ?" demanda le médecon qui ne comprenait pas grand chose...

"Il y avait des pilleur de tombe. Ils se sont attaquer a lui et je... ne me souvient plus mais j'en ai tuer un et rendu inconscient les deux autres... et..."

"Et ?" encouragea le vieil homme.

"Et, j'ai fait peur a Irae, j'ai cru qu'il ne voulait plus de moi alors je me suis enfuis.. Il est partit a ma recherche, je l'ai vu sortir du cimetière et entrer en ville... Je l'ai chercher mais je l'ai pas trouvé... Un passat m'as dit qu'il l'avait vu se faire emmener chez le marchat d'esclave ou je l'avait trouvé... Là on lui a fait subbir le sort qu'on réserve au fuyard : le viol..." gémit Nathael.

"Voila ue bien triste histoire..." constata le médecin.

"Mainetant il me déteste, il ne me regarde plus, il ne me parle presque plus et quand il le fait c'est sur un ton froid... il a même recommencé a me vouvoyer."

"Tu a touché son coeur une fois, tu peux y arriver une deuxième fois." dit le vieux médecin, optimiste.

"C'est imossible, il ne me laissera plus l'apporcher. il ne veux plus de moi, je l'ai perdu a jamais... Et pourtant je l'aime tant..."

Nathael éclata une nouvelle fois en sanglot dans les bras du vieil homme. La fatigue moral était le plus puissant des somnifère, le démon ne tarda pas a s'endormir. L'homme lui sourit tristement et le prit dans ses bras, malgré son age avancé, il était encore très robuste. Il le porta silencieusement jusqu'a sa chambre où il le déposa dans son lit, a coté d'Irae...

"Nathael m'a dit ce qu'il c'était passé... ou en tout cas ce qu'il savait... Je vais te donner mon avais, libre a toi d'en prendre compte ou non. Je crois que ce n'est ni de ta faute ni de la sienne, ce qu'il s'est passé est une suite de régrétable incident qui on mené à un aboutissement assez tragique. Nathael t'aime sincèrement, il n'a jamais souhaité ce qu'il t'es arrivé et il ne pouvait pas prévoir non plus ce qui allait se passer... Alors ne lui en veux pas trop même si je sais que c'est assez difficile pour toi... Voila, c'est tout ce que j'avais a te dire... Remet toi vite..." souffla le médecin.

Pui il s'en alla comme il était venu, silencieusement et discretement...
Revenir en haut
Irae Phain
Premier-maître de post
Premier-maître de post

Hors ligne

Inscrit le: 21 Oct 2006
Messages: 403

MessagePosté le: 21/12/2006 12:42:07    Sujet du message: Retour du cimetière... Répondre en citant

Nathael releva un regard triste sur lui et accepta finalement d’aller voir son médecin. Irae le suivit silencieusement, le cœur torturé. Voir Nathael pleurer lui faisait toujours aussi mal mais d’un autre côté, il avait l’impression que son cœur était vide et brisé, qu’il ne pourrait plus jamais aimer. La silhouette de dos de Nathael lui inspirait à la fois un profond sentiment de paix et de bonheur, et d’un autre côté, une peur profonde et beaucoup de ressentiment.
Il n’arrivait pas à oublier. C’était plus fort que lui.
Nathael le laissa à l’entrée de sa chambre, lui conseillant d’aller se reposer.

"Je vais aller voir le médecin. Tu peux aller te reposer si tu veux."


Irae le regarda partir sans un mot, le regard et le cœur lourds. Il soupira puis rentra dans la chambre, seul, pour aller immédiatement se coucher. Il n’en pouvait plus, il ne savait même pas comment il avait réussit à tenir sur ses jambes pour aller chercher Nathael.
Maintenant qu’il analysait la situation, il s’était fait énormément de souci pour son maître quand le médecin lui avait dit qu’il pouvait faire une bêtise et il était parti à sa recherche sans réfléchir, terriblement inquiet. Puis il avait été soulagé de le trouver… Soulagé et triste de le voir dans cet état à cause de lui…
Il s’emmitoufla sous les couvertures, recherchant un peu de chaleur, mais il ne réussit pas à trouver le sommeil.
Il était complètement perdu et ne savait plus quoi faire… Il n’arrivait pas à oublier et cela lui déchirait le cœur, il s’en voulait de faire souffrir Nathael de la sorte mais n’arrivait plus à trouver assez de force en lui pour l’apaiser.
Il ne savait pas s’il serait capable d’aimer une seconde fois. Après tout, ne venait-on pas de lui prouver qu’il n’avait pas droit au bonheur ?
Perdu dans ses pensées, il remua dans tous les sens, n’arrivant pas à trouver le sommeil. Il sursauta lorsqu’il entendit la porte s’ouvrir bien plus tard et il se redressa dans son lit.
Le médecin ramenait Nathael blotti dans ses bras. Le cœur d’Irae fit un bond dans sa poitrine à l’idée qu’il lui soit arrivé quelque chose, mais il soupira de soulagement lorsqu’il vit qu’il était seulement endormi.
Le vieillard le déposa délicatement sur le lit aux côtés d’Irae avant de murmurer paisiblement :

"Nathael m'a dit ce qu'il c'était passé... ou en tout cas ce qu'il savait... Je vais te donner mon avais, libre a toi d'en prendre compte ou non. Je crois que ce n'est ni de ta faute ni de la sienne, ce qu'il s'est passé est une suite de régrétable incident qui on mené à un aboutissement assez tragique. Nathael t'aime sincèrement, il n'a jamais souhaité ce qu'il t'es arrivé et il ne pouvait pas prévoir non plus ce qui allait se passer... Alors ne lui en veux pas trop même si je sais que c'est assez difficile pour toi... Voila, c'est tout ce que j'avais a te dire... Remet toi vite..."


Irae le regarda partir, songeur, puis une fois la porte fermée, il se retourna vers Nathael qui dormait à ses côtés. Des traces de larmes étaient encore visibles sur ses joues et le cœur d’Irae se serra en les voyant… Il avait pleuré. Une nouvelle fois, il avait pleuré. Sans doute à cause de lui…
L’esclave tendit sa main et caressa doucement la joue pâle de Nathael, se surprenant lui-même de ce geste… Il allait passer sa main dans ses cheveux quand il se rendit compte de ce qu’il faisait et il retira brusquement sa main comme s’il s’était brûlé.
Il secoua la tête et voulut se recoucher, mais l’idée même de savoir son corps tout proche de lui le mettait dans tous ses états. Il n’arrivait pas à se déstresser et, sentant ses mains se mettre à trembler, il se leva soudain du lit, incapable de rester là. Il voyait des images de son viol lui revenir en tête et il ne le supportait pas…
Il prit une couverture dans l’armoire et partit se pelotonner dans un grand fauteuil, devant la cheminée faiblement allumée. Et là, il réussit enfin à trouver le sommeil.
Il dormait depuis un moment quand les rêves commencèrent à affluer… Plus des cauchemars que des rêves et, bougeant sur son fauteuil, il se mit à gémir dans son sommeil :

« Nathael… Non… je t’en prie… Ne me laisse pas seul… Nathael… veux pas… Je... t’aime… »
_________________
Un coeur rempli de colère, une âme perdue dans les méandres de la souffrance... Voilà ce que je suis.
Revenir en haut
Nathael Shaytan
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Oct 2006
Messages: 422

MessagePosté le: 21/12/2006 13:23:51    Sujet du message: Retour du cimetière... Répondre en citant

Nathael se réveilla en sursaut, il venait de réver qu'il voyait Irae se faire violer et qu'il était incaplable de rien faire... Il se prit la tête entre les mains et se mit a lpeurer de désespoir... comment pourrait-il regagner la confiance d'Irae ? sa confiance et son amour... Nathael se redressa et constat qu'il était dans sa chambre. Il était pourtant certain qu'il c'était endormis chez son médecin, le brave homme avait du le porter jusqu'ici... Mais tient ? ou était Irae ? Nathael balaya la pièce du regard et le vit endormit sur le canapé... Il ne devrait pas rester là, le cana pé n'était pas assé confortable et puis il n'était pas au meilleur de la forme... Le démon se leva et se dirigea silencoeusement vers le grand canapé...

« Nathael… Non… je t’en prie… Ne me laisse pas seul… Nathael… veux pas… Je... t’aime… »

Le coeur De nathael ratta un battement. Alors comme ça Irae l'amait encore ? On ne pouvait pas mentir en révant donc c'était sans doute vrai... Nathael n'avait donc pas perdu son amour... juste sa confiance... Le démon s'acroupit a coté du jeune homme.

"Je te promet que je ne te laisserait plus jamais seul... j'ai été stupide de t'abondonner ainsi... j'aurais du écouté ce que tu avait a me dire avant de m'enfuir comme ça... Je t'aime mon coeur... plus que tout, plus que n'importe qui, je taime... je ferait tout mon possible pour que tu sois heureux..."

Le démon posa doucement ses lèvres sur celle de son amant et le porta doucement jusqu'au lit ou il le déposa sous les drap... Il le borda, puis prit la petite clochette sur la table de nuit et s'alogna du lit avant de la faire sonné. quelque minute plus tard un serviteur entrait dans la chambre respecteusement lui demandant s'il voulait quel que chose.

"Apporter moi un grand bol de chocolat chaud et des coockies... prenez votre temps surtout" dit gentillement Nathael.

"Bien monsieur. " dit l'homme avant de sortir silencieusement de la pièce...

Nathael retourna s'assoir près d'Irae et le regarda dormir... Le jeune homme était en proie a des ccauchemars... Il n'amait pas le voir comme ça... Le démon lui prit la main et déposa un doux baiser dessus...


"Chuuut, mon amour... c'est tout... je suis là... tout va bien se passer... je t'aime mon coeur... ce n'est qu'un rêve... Chuuut" murmurait Nathael pour le calmer...

Nathael ne doutait pas de la teneur des auchemar du jeune homme, il devait surement rêver de son viol... Nathael baissa la tête, rien ne serait arrivé s'il n'avait pas été aussi stupide... Il s'en voulait tellemet... Il se jura qu'il ferait tout son possible pour rendre Irae heureux, il allait le faire devenir le démon le plus heureux des enfers...

On toqua a la porte, Nathael répondit faiblement et la porte s'ouvrit pour l'aisser apparaitre le serviteur portant un plateau avec ce qu'il avit demander. Nathael le remercia humblement puis reposa son regard inquiet sur son amant...


"Je t'aime tellement Irae... tu n'imagine même pas..." souffla le jeune homme en coutinuant de serrer sa main dans la sienne.
Revenir en haut
Irae Phain
Premier-maître de post
Premier-maître de post

Hors ligne

Inscrit le: 21 Oct 2006
Messages: 403

MessagePosté le: 21/12/2006 15:01:34    Sujet du message: Retour du cimetière... Répondre en citant

[désolée j'avais pas beaucoup d'inspi.... J'espère que ça ira^^]

Nathael était là devant lui… Il lui disait adieu et lui tournait le dos, et irae avait beau lui crier qu’il l’aimait et qu’il ne voulait pas être séparé de lui, il se retrouvait bientôt seul, la silhouette du démon s’éloignant rapidement au loin…
Fou de douleur, il tombait à terre… Il était seul. Désespérément seul.
Puis de nouveau les coups pleuvaient sur lui, tout devenait flou. Il sentait qu’on lui faisait mal, qu’on le pénétrait avec violence et qu’on abusait de lui. Il entendait les rires gras au-dessus de lui mais ne voyait personne.
Et il continuait d’appeler Nathael… Il n’avait que lui.
Mais sa silhouette continuait de disparaître au loin et bientôt il n’y eut plus personne, plus qu’un vide horrible et silencieux, percé seulement par les rires gras de ceux qui le violaient…

Irae ne cessa pas de s’agiter entre les couvertures, bouleversé et traumatisé par son cauchemar. Il fronçait les sourcils et tournait la tête dans tous les sens, se débattant avec un ennemi imaginaire.
Il sentit vaguement que sa main était prise dans quelque chose, quelque chose de chaud et solide, réconfortant aussi, et ce simple contact l’apaisa bientôt. Il cessa de se débattre et sa respiration se calma. Les cauchemars s’estompèrent jusqu’à devenir un vague souvenir, puis ils disparurent complètement.
Enfin serein, Irae se réveilla lentement. Il ne savait pas où il était et avait beaucoup de mal à se rappeler comment il y était arrivé. Il ouvrit lentement les yeux et la première chose qu’il vit furent les yeux inquiets de Nathael posés sur lui. Il écarquilla les yeux et se redressa rapidement, avant de se reculer à l’autre bout du lit, plus prés du bord mais sans risquer de tomber. Son cœur avait accéléré et il bafouilla :

« Tu… Tu es… Vous êtes réveillé ? »

D’accord, c’était stupide comme question mais c’était tout ce qu’Irae avait trouvé à dire, tellement surpris de voir Nathael si proche de lui. Il lui semblait pourtant s’être endormi sur le canapé la veille, mais quand il jeta un coup d’œil il se rendit compte que son maître avait dû le ramener dans le lit.
Il baissa les yeux, gêné et mal à l’aise. Il ne savait plus comment réagir. On aurait dit un animal sauvage qui cherchait le meilleur moyen de s’en sortir sans trop avoir à montrer ses griffes…
Il releva des yeux méfiants sur Nathael, avant qu’une odeur agréable ne vienne chatouiller ses narines. Il tourna son regard sur le plateau que le serviteur avait déposé sur la table de la chambre et, le ventre émettant des sons très explicites de sa faim, Irae se leva rapidement et se jeta littéralement sur un cookie, ravi du goût qui se diffusa sur sa langue.
Puis ses yeux dérivèrent de nouveau sur Nathael : il se sentit un peu idiot. Il avait réagi instinctivement en se réveillant et avait sûrement blessé de nouveau le démon…
Il prit deux cookies dans sa main et se dirigea vers le lit où il tendit les deux gâteaux au maître des lieux, détournant le regard et murmurant :

« Vous devez avoir faim… »

Il était certain qu’il en voulait encore à son maître, même si son cœur le faisait souffrir de devoir imposer cela à Nathael. Mais Irae était perdu : il ne savait plus exactement où en était ses sentiments et il avait besoin de temps pour réfléchir.
Il partit prendre le plateau et dans un effort pour ne pas blesser davantage son maître, il partit s’asseoir sur le lit, à côté de Nathael, faisant néanmoins attention à rester assez loin de lui. Il baissa son regard sur le plateau, évitant de regarder Nathael, et dit soudain :

« Alors on est chez vous ici ? C’est ici le fameux château des seigneurs du Nord ? »
_________________
Un coeur rempli de colère, une âme perdue dans les méandres de la souffrance... Voilà ce que je suis.
Revenir en haut
Nathael Shaytan
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Oct 2006
Messages: 422

MessagePosté le: 21/12/2006 16:42:09    Sujet du message: Retour du cimetière... Répondre en citant

Irae se réveillait doucement, Nathael se penchaur lui, inquiet. Le jeune homme équarquilla les yeux quand il le vit de l'autre bout du lit.

« Tu… Tu es… Vous êtes réveillé ? »

"euuuh, oui... " répondit Nathael.

Nathael soupira, Irae l'avait encore une fois vouvoyé. Le jeune homme semblait mal a'aise voir terrifié en sa présence, le démon baissa le tête, déçu d'inspirer autant de crainte chez celui qu'il aimait tant. Le jeune hoome se leva précipitemment et se jetta sur le plat de cookies. Nathel sourit doucement heureux que sa douce intention n'aies pas servit a rien. Irae revient sur le lit avec deux cookies et les tendit a Nathael


« Vous devez avoir faim… »

Nathel secoua la tête en souriant.

"Non je les ai prit pour toi et le chocolat chaud aussi...en fait comme je trouve ça assez réconfortant j'espérait que ça aurait un peu d'egffet sur toi. Je n'aime pas te voir mal comme ça..." dit Nathael en baissant doucement la tête...

Nathel se sentait tellement mal, il avait en permanence une grosse boule callée dans la gorge. Il pouvait clairement percevoir la douleur que ressentait le jeune home, même si ce n'était qu'une partie, il pouvait quand même la percevoir... il ça le touchait si pronfément, ça lui faisait si mal... Irae alla chercher le plateau et retouna s'assoir sur le lit en mettant cependant une assez grande distance entre eux. Nathael soupira une nouvelle fois...


« Alors on est chez vous ici ? C’est ici le fameux château des seigneurs du Nord ? »

"Oui... J'aurais voulu t'y emmener dans d'autre circontance cependant... Il est un peu triste ces temps-ci mais tu l'aurais vu de l'époque ou mes parents étaient encore en vie... C'était magique, il y avait tant d'animation, tout le monde riait... C'était l'ancien temps...J'aurais tellement aimé que tu vois ça..."

Nathael était transporté dans son ancien monde, monde qu'il aurait tellement faire découvrir a Irae... Il s'y serrait tellement plu... Il l'aurait nommé prince... car il aurait été son fiancé et ils auraient pu vivre heureux tous ensemble... Mais il avait fallu que les chose se passe différemment... C'était si triste...
Revenir en haut
Irae Phain
Premier-maître de post
Premier-maître de post

Hors ligne

Inscrit le: 21 Oct 2006
Messages: 403

MessagePosté le: 21/12/2006 16:57:52    Sujet du message: Retour du cimetière... Répondre en citant

Nathael refusa doucement les gâteaux proposé par Irae en disant :

"Non je les ai prit pour toi et le chocolat chaud aussi...en fait comme je trouve ça assez réconfortant j'espérait que ça aurait un peu d'effet sur toi. Je n'aime pas te voir mal comme ça..."


Irae eut un regard étonné en direction de Nathael et l’espace d’un instant, ses yeux se voilèrent d’une lueur attendrie et s’adoucirent. Nathael avait toujours ces attentions délicates à son égard, et il semblait vraiment triste de le voir dans cet état…
Il se reprit cependant rapidement en secouant la tête, et de nouveau ses yeux se firent froid et indéchiffrables. Il s’assit à l’écart de Nathael sur le lit et tout en dégustant son chocolat chaud, qui était délicieux, il l’écouta raconter la vie ancienne au château. Nathael semblait plongé dans un autre monde qui avait l’air si attrayant qu’Irae se surprit à l’imaginer.

"Oui... J'aurais voulu t'y emmener dans d'autre circonstance cependant... Il est un peu triste ces temps-ci mais tu l'aurais vu de l'époque ou mes parents étaient encore en vie... C'était magique, il y avait tant d'animation, tout le monde riait... C'était l'ancien temps...J'aurais tellement aimé que tu vois ça..."

Irae soupira, enviant un peu l’enfance dorée de Nathael : il semblait avoir été très heureux ici… Ses yeux s’adoucirent de nouveau tandis qu’il tournait lentement sa tasse de chocolat chaud entre ses mains, regardant le liquide onduler.
Nathael était quelqu’un de si gentil et d’adorable. Irae le pensait toujours, et il se surprit à souhaiter qu’il ne se soit rien passé. Il aurait ainsi toujours confiance en son maître, il croirait toujours à son bonheur nouveau… Si seulement il n’y avait pas eu cet incident…

« Vous pourriez… faire revivre ce château. Je suis sûr que vous en seriez capable Nathael… » déclara soudain Irae en regardant toujours sa tasse. « Quand on a eu un passé heureux, il n’est pas très difficile de le faire ressurgir. Vous pourriez vous aider de vos souvenirs… »

Il finit sa tasse et la reposa enfin, avant de murmurer :

« En tout cas, merci beaucoup pour le chocolat. C’était délicieux… »

Il reposa le plateau sur le côté et leva son visage sur Nathael : il avait l’air si triste qu’il sentit son cœur faire un bond dans sa poitrine et il esquissa un geste dans sa direction, avant de très vite se reprendre. Il se leva du lit en soupirant et demanda, toujours sans regarder Nathael :

« Est-ce que je peux savoir où est la salle de bain… ? J’ai besoin de… me laver… » articula-t-il difficilement, repensant au viol qui le salissait.
_________________
Un coeur rempli de colère, une âme perdue dans les méandres de la souffrance... Voilà ce que je suis.
Revenir en haut
Nathael Shaytan
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Oct 2006
Messages: 422

MessagePosté le: 21/12/2006 17:30:16    Sujet du message: Retour du cimetière... Répondre en citant

Nathael regardait silencieusement Irae boire sa tasse de chocolat chaud, espérant que ça lui remontait un peu le moral... Après tout, c'était pour ça qu'il en avait fait venir...

« Vous pourriez… faire revivre ce château. Je suis sûr que vous en seriez capable Nathael… Quand on a eu un passé heureux, il n’est pas très difficile de le faire ressurgir. Vous pourriez vous aider de vos souvenirs… »

Faire revivre le chateau... oui c'était une bonne idée... mais comment rendre un lieu sympatique et chaleur quans soit même on est pas heureux ? Sa mision première était de faire oublier a Irae tout ses malheureux souvenir, de regarder sa confiance et qu'ils puissent être heureux ensemble. Après cela et seulement après, il pourrait penser a redonner a ce chateau sa joie d'antan.

« En tout cas, merci beaucoup pour le chocolat. C’était délicieux… »

"De rien..." murmura Nathael, un léger sourir flotant sur les lèvres, heureux que son idée n'ai pas été totalement inutile...

Irae posa le plateau et se leva. Nathael tourna la tête vers lui...


« Est-ce que je peux savoir où est la salle de bain… ? J’ai besoin de… me laver… »

"Oh, oui, bien sur ! c'est la porte sur ta droite" dit il en montrant la porte a coté de la grande armoire. "Tu trouvera des serviette, du savon et du shampoing a l'intérieur. Prend ton temps..."

Quand Irae fut entré dans la salle de bain, Nathael s'ffondra sur le lit et se mit a sanglotter doucement. C'était tellement injuste tout ce qui arrivait à Irae. Pourquoi y avait-il des gens qui naisait avec si peu de chance, pourquoi tout le monde n'avait-il pas droit au bonheur ? C'était tellement stupide !

Le corps du démon était se coué pas ses sanglots, les larmes ne cessaient de couler. Nathael avait srrrer un des oreillé dans ses bras et y avait enfouis sa têt pour étouffer les bruits de ses pleures. Il ne voulait pas que quelqu'un entre en l'entendant, il voulait être un peu seul... Mais il ne pouvait pas sortir de la chambre, il avait promis a Irae qu'il ne le laisserai plus seul alors, il devait rester, là dans la seul pièce reliée a cette salle de bain et l'attendre patiemment...

Mais c'était si imsuportable... Si le jeune homme rentait dans la chambre maintenant, il le verait en pleur et il ne pourrait que ce douter de la raison de toutes ces larmes et ça ne ferait que lui rappeler ce qu'il s'était passé... Nathael ne voulait pas lui rppeler tout ça et pourtant il n'arrivait pas a s'arreter de pleurer. Ces connard qui avait fait ça à Irae allait le payer ! Quand il se serait calmer il téléphonnerais au commissariat et demandera qu'on arrete tout les employé qui travaillait pour Obrion et qu'on les emmènent dans ses geôles, il s'occuperait personnelement de leur cas... Ce qu'il avait fait à Irae était inadmissible, il devait payer ! Surtout qu'Irae ne devait pas être la seul victimes de leurs forfaits...
Revenir en haut
Irae Phain
Premier-maître de post
Premier-maître de post

Hors ligne

Inscrit le: 21 Oct 2006
Messages: 403

MessagePosté le: 21/12/2006 18:05:43    Sujet du message: Retour du cimetière... Répondre en citant

"Oh, oui, bien sur ! c'est la porte sur ta droite" dit il en montrant la porte a coté de la grande armoire. "Tu trouvera des serviette, du savon et du shampoing a l'intérieur. Prend ton temps..."

Irae se dirigea d’un pas rapide vers la salle de bain et s’y enferma précautionneusement. Une fois sûr que la porte était fermée, il se laissa glisser sur le mur et se prit la tête entre les mains.
Il ne fallait pas qu’il cède, il ne fallait pas qu’il pleure, il ne fallait pas que ses pensées se tournent vers Nathael… Mais plus il se répétait cela, moins il y arrivait, et il sentit bientôt les larmes inonder son visage.
Il ne pouvait pas… Il aimait Nathael, bon sang c’était fou ce qu’il l’aimait, et il se maudissait de lui faire mal de la sorte… Mais il n’y arrivait pas… Il n’arrivait pas à lui refaire confiance ! Chaque fois qu’il posait les yeux sur lui, il avait l’impression qu’il allait partir d’une minute à l’autre et l’abandonner seul. Il revoyait les yeux malsains de ses violeurs et son esprit capitulaient et fuyait.
Pourquoi fallait-il que cela lui arrive à lui… ?
Enervé et désespéré, il se rua rapidement sous la douche après avoir retiré rapidement ses vêtements et il fit couler l’eau sur son corps sale et abîmé. Il prit un gant et se mit à se frotter énergiquement, espérant faire disparaître toute trace de son viol. Il y allait très fort et finit par laisser des marques rouges sur sa peau irritée, mais il avait beau frotter, il avait l’impression que cela ne partait pas. Il était toujours sale !
Il resta longtemps sous la douche à se frotter énergiquement avec l’énergie du désespoir et à bout de force, il finit par enfin en sortir, épuisé et pleurant à chaudes larmes. Il n’y arrivait pas ! A croire qu’il était condamné à rester sale !
Il prit une serviette et s’enroula dedans, avant de marcher péniblement jusqu’au miroir. Son reflet lui fit horreur… Où était passé le jeune homme rayonnant de bonheur qu’il avait été auprés de Nathael ? A la place, il avait en face de lui un jeune démon sale et répugnant, dont le regard n’avait plus aucune douceur.
D’un geste violent, il frappa le miroir, le brisant en son centre. Un morceau s’en détacha et vint tomber dans le lavabo en dessous. En soupirant, Irae s’en saisit et le regarda. Avec cela, il pouvait arrêter tout cela. Il suffisait qu’il se tranche les veines et tout serait fini. Il serait enfin heureux…
En tremblant, il mit le morceau de verre brisé sur son poignet et commença doucement à appuyer… Du sang se mit à couler de sa légère blessure mais en le voyant, Irae prit peur et lâcha le bris de glace qui se brisa sur le sol dans un fracas retentissant.
Il ne pouvait pas ! Finir comme ça… Non, c’était au-dessus de ses forces.
Il avait besoin d’aide, il s’en rendait compte maintenant. Et le seul qui avait jamais su l’aider dans toute sa vie était Nathael ! Nathael… Lui qui l’aimait et qu’il rejetait bêtement…
Irae poussa un cri déchirant, le cœur brisé aussi sûrement que le morceau de la glace et tomba à genoux sur le sol devant le lavabo. Il appuya sa tête contre le carrelage rafraîchissant du mur et il se mit à pleurer et à gémir, incapable de retenir ses sanglots douloureux.

« Nathael… » se mit-il à sangloter. « Oh Nathael, j’ai tellement besoin de toi… Je t’en supplie, si seulement tu pouvais me comprendre… Je suis perdu… Je n’y arrive plus… »

Il parlait autant à lui-même qu’à Nathael de l’autre côté de la porte.
_________________
Un coeur rempli de colère, une âme perdue dans les méandres de la souffrance... Voilà ce que je suis.
Revenir en haut
Nathael Shaytan
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Oct 2006
Messages: 422

MessagePosté le: 21/12/2006 18:28:08    Sujet du message: Retour du cimetière... Répondre en citant

Nathael sursauta en entandant un cri en provenace de la salle de bain. Sans secher ses larmes il se précipita sur la porte.

« Nathael… »
se mit-il à sangloter. « Oh Nathael, j’ai tellement besoin de toi… Je t’en supplie, si seulement tu pouvais me comprendre… Je suis perdu… Je n’y arrive plus… »

Le coeur de Nathael ratta un battement, Irae l'avait tutoyé, il avait besoin de lui. Nathael essaya d'ouvrir la porte mais elle était fermée a double tour... Il se mit a genoux devant elle te appuya son frond contre, se remetant a pleurer.

"Irae..." murmura-t-il. "Irae, laisse moi t'aider s'il te plait... je ferait tout pour que tu aies mieux... Ouvre-moi s'il te plait... je t'aime Irae... je t'ai toujours aimé..."

Nathael était là, agenouillé devant la porte a attendre qu'Irae lui ouvre... si seulement il lui ouvrait... Il ne suportait pas de le voir suouffrir... Nathael ne cessait de se confondre en escuse, il était crimblé de tord. S'il n'avait pas emmener Irae au cimetière ce jour la rien ne se serait passé, s'il n'avait pas provoqué les pilleur de tombe et qu'ils étaient partit, s'il n'avait pas tuer cet homme, s'il ne c'était pas enfouis de la sorte... il aurait pu évité tout cela... Il aurait du prévoir ! Par sa faute, Irae souffrait... Il était le roi des abrutits !

"Irae... c'est hommes qui t'ont fait ça ne vont pas rester impuni... je leur imposerait le sort que tu jugera digne... Je te promet de ne plus jamais t'abondonner, je reterait a jamais auprès de toi, quitte a t'épouser... Tu es ce que j'ai de plus cher sur cette terre..."

Nathael ne savait plus quoi faire, quoi dire pour qu'Irae ouvre cette porte outre lui dire qu'il l'aimait et qu'il ferait tout pour lui. Il l'aimait tellement, personne ne pouvait aimer comme lui il aimait, c'était impossible, son amour n'avait pas de fond et il réalisait a présent qu'Irae aurait plu être n'importe quoi, une fille, un robot, une plant, un chien, il l'aurait toujours aimé, car c'est lui qui lui avait volé son coeur et qu'il ne le récupererait jamais...
Revenir en haut
Irae Phain
Premier-maître de post
Premier-maître de post

Hors ligne

Inscrit le: 21 Oct 2006
Messages: 403

MessagePosté le: 21/12/2006 19:06:32    Sujet du message: Retour du cimetière... Répondre en citant

Irae était désespéré et il se recroquevilla contre le mur de la salle de bain, ramenant son poignet blessé contre lui et pleurant toutes les larmes de son corps. Malgré lui il se mit à dire à voix haute ce qui le tiraillait et il entendit bientôt une voix familière lui répondre de l’autre côté de la porte. Il écarquilla les yeux et ses sanglots stoppèrent pendant qu’il écoutait ce que lui disait Nathael avec tant de force.
Il l’avait appelé et le démon était venu… Pouvait-il lui faire confiance maintenant ?

"Irae..." murmura-t-il. "Irae, laisse moi t'aider s'il te plait... je ferait tout pour que tu ailles mieux... Ouvre-moi s'il te plait... je t'aime Irae... je t'ai toujours aimé..."


Irae releva les yeux et aperçut la clé dans la serrure, fermée à double tour. Il se mit à trembler, incapable de se décider… Devait-il l’ouvrir et laisser le démon entrer, et donc pas ce geste replonger comme avant dans leur complicité, ou bien devait-il rester enfermé ici et ne pas glisser sur cette pente dangereuse qui l’obligerait peut-être à souffrir une deuxième fois… ?
Il gémit pitoyablement, incapable de se décider, quand la voix de Nathael résonna à nouveau derrière la porte :

"Irae... c'est hommes qui t'ont fait ça ne vont pas rester impuni... je leur imposerait le sort que tu jugera digne... Je te promet de ne plus jamais t'abondonner, je resterais a jamais auprès de toi, quitte a t'épouser... Tu es ce que j'ai de plus cher sur cette terre..."


Irae eut un hoquet et tenta de se raisonner… Nathael l’aimait, il lui criait son amour… Il ne pouvait pas rester là à le faire souffrir alors que lui-même avait tellement besoin de lui.. Les paroles du médecin lui revinrent soudain en mémoire : ce n’était pas leur faute, ni à l’un ni à l’autre… Tout cela n’avait été qu’un concours de circonstances.
Lentement Irae se releva et fit tourner la clé dans la serrure, avant d’ouvrir doucement la porte.
Nathael était là, à genoux devant lui, pleurant et lui lançant un regard suppliant… Qui fit craquer le cœur d’Irae.
Sans prévenir, il se jeta à son cou, le renversant par terre, l’entraînant avec lui dans sa chute. Nathael atterrit sur le dos et Irae, ses bras autour de son cou, enfouit son visage contre son épaule alors que de gros sanglots le secouaient durement.

« Oh Nathael… Je ne sais plus quoi faire… Je suis perdu, je t’en supplie aide-moi… Mes sentiments sont si confus et j’ai tellement peur. Peur de souffrir à nouveau… Alors que… alors que… Je t’aime Nathael mais je n’arrive plus à… te faire confiance… Pardonne-moi je t’en supplie… Je t’en supplie… »


Son visage était enfoui contre Nathael et Irae n’arrivait pas à calmer ses larmes… Tout se déversait d’un seul coup, la vanne craquait et son cœur débordait.
Il ramena ses bras contre lui et jeta un coup d’œil sur sa blessure au poignet où le sang coulait encore.

« J’ai même tenté de… Oh Nathael je t’en supplie, aide-moi ! J’ai peur de faire une bêtise… »

Et pour la première fois depuis qu’ils avaient quitté le marchand d’esclaves, Irae se serra contre son maître, acceptant son étreinte et cherchant son réconfort.
_________________
Un coeur rempli de colère, une âme perdue dans les méandres de la souffrance... Voilà ce que je suis.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 18/08/2018 09:27:09    Sujet du message: Retour du cimetière...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    In Hell Index du Forum -> Lythis, ville surnomée la "nécropole" -> Château des seigneurs du Nord Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com